Bonjour, cher lectorat, nombreux, et d'une patience infinie!!! Oui, je sais déjà presque 3 semaines que j'annonçais mon retour fracassant sur la blogosphère... J'imagine que pendant ce temps là, les suppositions ont du aller bon train dans les diners en ville : "tu crois que c'est avec qui qu'elle est Zéphérina?" - "oh, je sais pas, j'ai hâte qu'elle nous raconte...".

     Non, je pense que le suspens n'était pas à son comble, et que vous avez du vite vous douter que c'est Maurice qui est réapparu dans ma vie.
     Et pas qu'un peu.

     Le problème, c'est que ça commence à faire un peu longtemps, du coup, je ne me rappelle plus trop des circonstances... Réfléchissons... (note pour plus tard : écrire sur le moment, pas 2 mois après...)
     Ah oui, un beau jour de janvier, je reçois un texto d'un numéro inconnu, non signé (malin) me disant "je reviens bientot, j'espère qu'on pourra se voir". Mon sang n'a fait qu'un tour : Maurice is back! Ou Mathilde est revenu, dixit notre ami Jacques.

     Les retrouvailles furent comment elles ont l'habitude d'être : "Putain, tu fais chier de pas donner de nouvelles pendant des mois, vraiment! Je suis pas un jouet! ... Embrasse moi" (crédibilité zéro, je sais)
     La passion était toujours là, la complicité aussi, plus que jamais même.

     Au départ, Maurice n'était pas censé rester, enfin, rien n'était décidé.
     Et puis, rapidement, des projets sont nés...

     On se marie l'été prochain...










     Non j'déconne!!!!

     Blague à part, des projets sont nés, donc. A savoir devenir auto-entrepreneur, ce qui nécessite une formation dans la branche pour laquelle il a déjà de l'expérience, mais pas de diplôme. Et le tout ici...

     Oui, Maurice reviens, pour de bon!

     Et en ce qui nous concerne, nous avons vécu des moments vraiment intenses, émouvant, où on s'est (enfin) parlé de nos sentiments. Je me suis d'ailleurs rendu compte à quel point c'était douloureux pour lui d'en parler. Il vient d'une famille où ça ne se fait pas d'avoir des sentiments, et encore moins d'en parler. J'ai pu voir à quel point ça lui avait coûté de me dire ses sentiments. Et j'ai réalisé que pour moi non plus, ça n'est pas évident à dire... Ah les deux handicapés émotionnels, on avait l'air malin... Mais les mots, les fameux mots ont été prononcés, et l'air de rien, ça a changé les choses...
    
     Alors non, nous ne sommes pas devenus un vrai couple traditionnel du jour au lendemain, mais les choses roulent mieux entre nous, la communication est plus simple (plus de faux plan du genre je fais le mort une semaine), la complicité est renforcée, la tendresse aussi. Je n'arrive pas à exprimer réellement ces changements.. . Pour prendre une image, c'est comme un mécanisme, qui fonctionnait plutôt bien, auquel on rajoute un peu d'huile. Du coup, il marche comme avant, mais mieux. Et peux être que, grâce à  l'huile rajoutée, il marchera plus longtemps...

     L'amour est le lubrifiant du couple en quelque sorte... (amis de la poésie bonsoir...)

     Je ne présage pas de l'avenir, mais là, je vous avoue que je savoure ces moments...

     Et je me rends compte qu'il m'est plus facile d'écrire quand ça ne va pas, que quand ça va... Je trouve plus facile d'exprimer sa tristesse que son bonheur, il va falloir que ça change, car je compte bien continuer a être heureuse!!!

     Ne vous en faites pas, ça n'est pas parce que je suis en couple (diantre, moi, en couple, non, c'est pas possible, je n'ose pas le dire, pas encore, c'est trop tôt, je ne veux pas m'attirer le mauvais oeil...) que je vais vous poster des articles à base de photos de chatons et de projet d'achat de monospace. Maurice reste Maurice, plutôt abimé par la vie, et je pense que ça ne manquera pas d'occasionner quelques posts de ma part...

.