.

     Bon, ben, comme il fallait s'en douter, l'affaire Alphonse n'a pas eu une issue heureuse ,si tant est qu'on puisse parler d'issue...

     Durant le week-end, je n'ai pas eu de nouvelles d'Alphonse, pas d'accusé de réception, ni d'activité facebook...
     Lundi, son téléphone était rallumé, et il s'est montré sur facebook, sans me parler, bien sur...

     Je tente de l'appeler, ça sonne, je ne laisse pas de message.

     Je laisse passer un peu de temps, puis lui envoie un texto pas piqué des hannetons. Grosse modo, je lui demande si je dois prendre pour moi le lapin de vendredi et le silence radio qui s'en est suivi, et que le cas échéant, je trouve minable de genre de façon de faire...

     Je n'ai, bien sur, pas eu de réponse ni le moindre signe de sa part.

     C'est l'incompréhension la plus totale...

     Alors, certes, ça n'est pas dramatique en soi, mais je suis totalement sidérée. Nous sommes quand même des adultes, nous regorgeons de moyens de communication qui nous permettent de signifier à l'autre plein de chose : "écoute, finalement, je me sens pas prêt à ce qu'on se revoit/je n'en ai pas envie", "désolée pour vendredi, je n'ai plus en envie de venir/j'avais poney", "en fait, je suis gay", bref, on peut tout dire, et pourtant, on persiste à être silencieux, un comble dans ce monde de sur-communication...

     Je persiste à ne pas comprendre, et je déteste ne pas comprendre!!!!!!!!

     Et j'ai aussi l'impression d'être réformée P4 au niveau de l'aptitude à être en couple...

.